Blog voyages argentine iguazu

LES CHUTES D’IGUAZÚ EN ARGENTINE

Parce que l’on ne refait jamais le même voyage, parce que tout comme nous, les lieux changent j’ai décidé de retourner voir les chutes d’Iguazú dans la province de Misiones en Argentine, bien que je les avais déjà vues en 2011.

Et je n’ai pas été déçue !

Car même si cette année il y avait moins d’eau que lors de ma visite précédente, les chutes d’Iguazú, les plus grandes et les plus hautes du monde ont largement de quoi vous faire frissonner.

Je ne suis pas une grande fan des cascades et pourtant , par la variété des vues que cette destination offre, je recommande sans réserve la visite des chutes d’Iguazú.

En général on voit les chutes sur deux journées, une journée entière étant consacrée aux vues depuis le côté argentin et une demi journée depuis de côté brésilien.

Et pourquoi pas, si votre budget le permet, de couronner le tout par un survol des chutes en hélicoptère !

Vue des chutes d’Iguazú depuis le circuit supérieur

Faut-il voir les chutes d’Iguazú des deux côtés ?

Oui, oui et oui, les vues du côté argentin et brésilien ne sont pas du tout répétitives, vous verrez les chutes sous des angles complètement différents.
S’il y avait à choisir un ordre je recommanderai de commencer par le côté argentin puis par le côté brésilien qui vous donne une vue d’ensemble de face, d’en bas puis d’en haut.

Cette fois-ci c’est en petit groupe accompagné d’un guide que j’ai passé une journée vraiment super malgré le temps pluvieux par intermittences.

Les chutes d’Iguazú du côté argentin

Vous aurez diverses vues sur les petites chutes : « las dos Hermanas », « salto chicochico », « salto Bessetti », « salto Adán y Eva », etc. jusqu’à arriver au « salto San Martin » qui est la plus importante de ce côté de l’île qui les sépare de la « Gorge du diable » que vous verrez dans le circuit suivant.

Cette visite prend une journée entière, en particulier si vous le faites avec un groupe (finalement assez pratique car on vient vous chercher à votre hôtel, les guides s’occupent de tout jusqu’au retour). Le circuit des chutes côté argentin totalise près de 7 km (A/R, vous ne les verrez pas passer!) mais il est tout de même recommandé d’être en relative bonne forme physique.

Le 2ème jour sera consacré à la visite des chutes du côté argentin, le 3ème jour à la visite du côté brésilien, vous pourrez vous détendre un peu l’après-midi ou faire une autre excursion vers la réserve des oiseaux, enfin le 4ème jour sera consacré à votre départ.

La visite du côté argentin est constituée de 3 principaux circuits, parfaitement balisés, il est impossible de se perdre

A noter que si vous êtes vraiment très sensible au vertige, je ne vous recommande pas la visite des chutes ; en effet ; le plus gros de la visite se fait sur des passerelles en métal surélevées et l’ont peut voir au travers du grillage. Je ne suis personnellement absolument pas effrayée mais j’ai une amie qui par exemple n’aurait pas pu supporter, il est bon de le savoir.

Circuit inférieur : comme son nom l’indique, vous verrez les chutes depuis la partie inférieure, vous serez face aux cascades et pourrez en mesurer l’impressionnante ampleur et hauteur.

Circuit Supérieur : cette fois-ci vous allez longer le bord supérieur des chutes, jusqu’à 80 mètres de hauteur. Vous aurez diverses vues sur les petites chutes (« las dos hermanas », « salto chico », « salto Bessetti », « salto Adán y Eva », etc.) jusqu’à arriver au « salto San Martin » qui est la plus importante de ce côté de l’île qui les sépare de la « Gorge du diable » que vous verrez dans le circuit suivant.

Circuit « Gorge du Diable » : pour y arriver, vous prendrez un petit train qui vous mènera jusqu’au haut de la falaise et encore à l’aide de passerelles surplombant la rivière Iguazú, vous arriverez finalement au point d’observation certainement le plus impressionnant puisque vous aurez une vue plongeante sur les chutes de la « Garganta del diablo » (Gorge du Diable).

Si vous avez choisi de faire l’excursion « Gran Aventura » (que je recommande particulièrement!), un camion safari vous emmènera à travers la jungle jusqu’à l’embarcadère depuis lequel vous remonterez les rapides pour arriver jusqu’aux chutes.
Attention, cette activité est interdite aux moins de 12 ans, aux femmes enceintes, personnes avec des problèmes de dos, de cœur, et aux porteurs d’appareils auditifs (qui peuvent néanmoins les enlever). On vous prêtera gilet de sauvetage et sac totalement imperméable. Il y a plus de 200 marches à descendre (puis à remonter) mais elles sont espacées et ne représentent donc pas une grande difficulté.

Le bateau fera plusieurs passages en s’approchant des chutes, côté gauche et droit de l’île qui sépare la partie « Gorge du Diable » et « Salto San Martin », vous pourrez donc faire toutes vos photos des chutes, puis le capitaine du bateau vous avertira qu’il est temps de ranger toutes vos affaires (attention aux lunettes, casquettes, appareils photos, portables, portefeuilles et passeport car vous serez entièrement trempés… !) dans le grand sac imperméable que l’on vous aura prêté auparavant, et ce sera parti pour plusieurs minutes de sensations fortes !
Le capitaine (dont on admire au passage la prouesse puisqu’il sera aussi trempé que vous) fera des allers-retours pour vous faire goûter à la puissance des chutes ; on a du mal à imaginer ce que ce serait de passer complètement en dessous lorsque l’on voit avec quelle force l’eau tombe de plus de 80 mètres !
Sensations fortes garanties

Coati

Tout au long de la journée, votre guide vous donnera de nombreuses informations sur les chutes, la faune et la flore et vous pourrez également observer de nombreuses espèces d’oiseaux dont des toucans, des papillons, voir des orchidées et autres plantes de la jungle, mais aussi voir des coaties et des petits singes (qu’il est absolument interdit de toucher, alimenter ou approcher).

Les chutes d’Iguazú du côté brésilien

Les formalités du passage de la frontière étant un peu longues, vous serez partis pour une demi-journée bien qu’en réalité le parcours une fois dans l’enceinte du parc se fasse en 2 heures 1/2 de marche environ.
Dans ce circuit, vous longerez les chutes de face, d’en bas puis en bout de parcours vous aurez une passerelle qui vous permettra d’être juste au dessus de la partie basse, puis un ascenseur vous mènera tout en haut pour une perspective panoramique qui vous donnera toute la dimension de la puissance et de la taille de ces chutes. C’est vraiment la plus belle vue de ce côté là et je vous conseille de garder une bonne marge de temps (s’il vous est compté) pour en profiter pleinement.

Voir la vidéo de ma sortie « Gran Aventura » au plus près des chutes d’Iguazú

Pendant mon séjour à Iguazú, J’ai logé dans le superbe hôtel Aldea Lodge qui se trouve dans la jungle à quelques minutes du centre d’Iguazú (les taxis prennent moins de 4 € pour vous y emmener), une expérience inoubliable pour profiter de l’ambiance de la jungle dans une belle et confortable cabane en bois et une très belle piscine pour finir ses journées en beauté.
Un sentier dessert les diférentes cabanes et vous vous endormirez au son des grillons…

Mon conseil pour votre séjour :
Prévoir 3 à 4 nuits sur place si vous arrivez de loin, afin de vous reposer un peu le 1er jour en visitant Iguazú et le point d’observation 3 Hitos à partir duquel vous pourrez voir 3 pays d’un coup ! Le Brésil en face de vous, le Paraguay sur votre gauche et l’Argentine où vous vous trouvez.

Vous pourrez déguster d’excellentes empanadas au four à La Misionera, calle Perito Moreno (tout le monde connait),

Le point de vue « 3 Hitos » depuis lequel on voit le Brésil et le Paraguay tout en ayant les pieds en Argentine !

Ce que je vous recommande d’emporter :

– votre passeport, indispensable pour passer la frontière brésilienne ou argentine selon où vous êtes
– des sandales de marche ou chaussures attachées
– de la crème solaire
– du répulsif anti-moustiques
– de la crème pour calmer les piqûres (solution hydrocortisone) si votre peau réagit fortement aux piqûres de moustiques, vous me remercierez !
– Une cape de pluie (poncho) bien couvrante, car même s’il fait grand soleil, vous serez mouillés lorsque vous approcherez des chutes, et trempés de la tête au pieds si vous faites « l’aventure nautique » en bateau ; c’est fait pour !
– un vêtement de rechange ou des vêtements qui sèchent rapidement
– une petite serviette pour essuyer votre caméra
– un sac plastique pour protéger vos affaires (y compris caméra) à chaque fois que vous approchez des chutes
– Si vous êtes porteurs de lentilles, je vous recommande VIVEMENT de prévoir un masque ou des lunettes de piscine ou de bien fermer les yeux si vous ne voulez pas finir l’excursion en rentrant à tâtons… !

Remerciements :

Lic. Ivan Piedrabuena, ministère du tourisme de la Région de Misiones en Argentine qui m’a permis de revoir les chutes d’Iguazú dans des conditions idéales grâce aux excursions organisées par la société Cuenca (depuis les transferts de l’aéroport jusqu’aux visites guidées et la « Gran Aventura »).

Laisser un commentaire