san augustin del valle fertil, argentine, tour du monde, voyage

EN DIRECT DE SAN AUGUSTIN DEL VALLE EN ARGENTINE

Autour de Mendoza en Argentine

Je suis posée depuis 2 jours à San Agustin del Valle à quelques 6 heures de Mendoza d’où je suis partie lundi midi après un dimanche à manger et boire de 13h à 17h au Sheraton comme prévu… on s’est marrés comme des baleines (et mangé aussi comme…) jusqu’à ce que les serveuses aient rangé les derniers plats, puis on est allés squatter la terrasse – piscine de l’hôtel… un peu de luxe après plusieurs semaines de vadrouille c’était vraiment pas mal du tout !
 
Revenons-en à ce petit oasis de tranquilité qu’est San Agustin del Valle… dans le bus j’ai fait la connaissance de deux porteños (c’est comme cela qu’on appelle les habitants de Buenos-Aires) et je leur ai proposé de venir à l’hostel où j’avais réservé. Nous étions donc … 3 dans l’hostel… ! une paix royale dans un petit patio fleuri, un vrai bonheur et surtout… une chambre pour moi toute seule où j’ai pu m’étaler et dormir paisiblement mes 6 heures devenues maintenant habituelles.
 
Hier on s’est fait une superbe balade à vélo le long de la rivière jusqu’à la digue de San Augustin del Valle sous les 38° C avec une japonaise qui voyage aussi toute seule et qui s’est jointe à nous , bien qu’elle ne parle pas un mot d’espagnol et à peine plus d’anglais… on rencontre vraiment des gens étonnants. Je suis maintenant dans la province de San Juan et plus je vais monter vers le nord et plus il va faire chaud ! Hier le vent ZONDA soufflait par moments des vagues d’air à 50° C (?)…. j’ai quand même dormi avec mon drap et mon dessus de lit, sans ventilo ni clim évidemment, je pense que je suis… cinglée
Cet après-midi arrive LE moment que j’attends impatiemment : la visite du Parc National Ischigualasto, aussi appelé VALLE DE LA LUNA ; dès que je pourrais mettre des photos vous pourrez découvrir les formations géologiques de cet endroit exceptionnel que je vais découvrir !
Il devrait y faire une bonne cinquantaine de degrés au soleil, pas un coin d’ombre, on emmène un max d’eau, ça va cuire dans le four…
… et puis le grand moment vient après, dès la tombée de la nuit on entre à nouveau dans le parc pour une promenade nocturne sous la lueur de la PLEINE LUNE, car oui, j’ai bien calculé mon coup et j’ai pu arriver ici pour voir ce spectacle unique qui a lieu 4 nuits par mois… je trépigne d’avance ça va être fantastique !!!
 
Et puis demain, après quelques petites heures de sommeil, départ pour le Parc National Talampaya, ce sera encore un spectacle inoubliable. Je n’aurais jamais imaginé que l’Argentine recèle d’autant de trésors.
La suite des informations d’ici 2 ou 3 jours donc, car je suis dans un trou paumé avec une connexion très faible, mais quel bonheur de ne pas entendre les klaxons et les bruits de la ville !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *